La politique éclipse un évènement planétaire

Article : La politique éclipse un évènement planétaire
1 février 2017

La politique éclipse un évènement planétaire

Quand la politique prime sur l’honneur.

 

J’ai été à une institution financière pour une transaction ordinaire quand un fait soudain vient frapper mon esprit. Je ne m’étais pas rendu là-bas pour espionner les gens, mais les murs ont des oreilles et en cet instant précis, j’étais le mur.

Mis à part de l’anxiété des agents de service qui subissaient l’impatience des clients, mis à part de ces derniers qui augmentaient la pression des agents de sécurité, j’observais un jeune qui se tenait devant cette institution, surveillant les va-et-vient des personnes. La panique commença par m’envahir quand un agent de sécurité l’observait aussi, lui a demandé de se déplacer devant l’institution. Ouf ! J’ai respiré une bouffée d’air. Dieu merci !

 

Dans la ligne interminable, je gardais le silence et écoutais les autres parce que comme le dit la maxime, la parole est d’argent, mais le silence est d’or.

 

Mais d’autres personnes impatientes ont préféré discuter pour tuer le temps. Les débats autour de la politique étaient vraiment houleux. À chacun son candidat favori, tous les pronostics autour des dernières élections sénatoriales et départementales, certains pensent que le parti Lavalas gagnera les élections d’autres pensent que ce sera PHTK. Certains pensent que les élections ont été fraudées d’autres pensent que non.

J’attendais avec impatience la tournure de la discussion au sujet de la Miss haïtienne, Raquel Pélissier qui vient de hisser notre bicolore aux Philippines. Mes oreilles étaient ouvertes pour écouter, qui a applaudi ce pas géant de la culture haïtienne parmi ces commentateurs, mais ma déception a été plus grande que mes attentes. Et sur les réseaux sociaux c’était l’information à l’une même si le manque d’électricité n’a pas permis à plus d’un de vivre ce grand moment. Mais pas ce petit groupe de client impatient qui possédait un ou deux smartphones.

 

Tant de questions me sont venues à l’esprit. Pourquoi avons-nous connu un tel succès qui pourra encourager nos jeunes femmes et que certaines personnes préfèrent primer un débat politique que d’en discuter ? À quoi sert notre progrès technologique où tout le monde est connecté sur les réseaux sociaux ? Quand soudain, l’agent de service m’a appelé pour me dire que c’était à son tour. Mais j’ai repris espoir quand j’ai laissé cette institution financière et dans un taxi, une douce musique d’Abner G me caressa les oreilles, Lavi pa fini.

 

Partagez

Commentaires