Comédie grotesque

Article : Comédie grotesque
21 septembre 2016

Comédie grotesque

La Comédie instrument de socialisation entre les mains d’amateurs sans contrôle institutionnel! Nous vivons dans un monde où tout est lié même les faits les plus insignifiants concourent à la construction de l’image d’une société. Les valeurs codifiées dans les instruments juridiques et pratiquées selon les bonnes mœurs symbolisent le thermomètre que nous utilisons pour mesurer le degré de civilité de toute société. Le rire et la bonne plaisanterie incarnent l’essence de toutes activités comiques. Mais jusqu’où les comédiens peuvent-ils aller pour procurer ce dièse d’adrénaline à leurs spectateurs?

La qualité du contenu de la comédie en Haïti a été pendant longuement relégué au second plan, si nous remontons à l’époque de la rivalité PAPA PYE et de LANGUICHATTE. Le premier représente la vie dans les milieux reculés (ANDEYO) et le second la vie citadine. Cette polarisation de cette activité artistique constituait un obstacle à la productivité des artistes à l’Instar de la règle des trois unités de la littérature française. Par peur de relater des faits n’appartenant pas à leur classe sociale et d’être fidèle à leurs traditions respectives ses deux troupes comiques se trouvaient refermer sur eux-mêmes.

Plus de 20 ans après, la situation comédienne haïtienne a évolué, il y a plus de comédiens, de moyens de diffusion donc plus d’opportunités économiques. Cette expansion pour ne pas dire prolifération dans le domaine de la comédie s’est-elle faite selon des normes? Existe-t-il une moralité dans la sphère de la comédie? Quand en est-il de l’éthique professionnelle?

Dénigrement ou comédie?

Ne soyez pas étonné si je vous dis que les scènes comiques que les comédiens offrent à la population haïtienne soit par le biais des films ou des spectacles ont comme seule finalité le rire. Peu importe les blagues concoctées, les personnalités impliquées dans la plaisanterie, les mots utilisés. En outre, on voit une mainmise de l’amateurisme dans un secteur qui devait normalement être contrôlé par des professionnels. Des personnalités politiques, des artistes, des écrivains, des directeurs d’opinion, des hommes de médias, des hommes et femmes religieux, des héros font les frais d’une bande de cupides qui pour arriver à leurs fins banalisent tout ce qu’il y a de plus honorables et de plus sacrées.

Mais pourquoi ce comportement ne choque-t-il pas beaucoup de personnes? Et qu’en signe de gratitude un comédien qui scande des propos malsains et qui dans la plupart de ses réalisations fait l’apologie du vol, d’un hors-la-loi est indubitablement considéré comme le plus grand comédien et par extension le plus grand publiciste haïtien de l’heure. Nul n’est besoin de vous le rappeler que tant vaut les valeurs cultivées tant vaut la société. L’anarchie est partout là où il n’y a pas de règles et personne n’est à l’abri de ces briseurs de personnalités.

Partagez

Commentaires

Stephenson Dorval
Répondre

Mon ami tu as rédigé un très beau texte. Cet article devait publié dans les plus communs journaux du pays,mais helas ! Si tu tentes de le faire, tu risques d'être une bête noire pour beaucoup de gens.